11ème FETE DU LIVRE A SAULIEU (21210)

Dimanche 28 octobre 2018, j’ai participé à la 11ème fête du livre qui se tenait dans la salle de fêtes de Saulieu (21210). Ce fut une manifestation conviviale, joyeuse et très bien organisée dans une vaste salle. Les auteurs étaient nombreux. Les organisateurs avaient mis à l’honneur les enfants du pays et également des livres consacrés à la ville de Saulieu. On fêtait en particulier les 900 ans de la Basilique Saint-Andoche et, à cette occasion, les deux auteurs de la bande dessinée « Le rêve de Charlemagne » -la scénariste Sandra AMANI et l’illustratrice Isa PYTHON étaient invitées.  L’architecture était aussi présente avec Cyril BRULE qui a écrit un ouvrage sur une maison à l’architecture exceptionnelle « La maison Bandelier d’ André Wogenscki ». L’enfant du pays Yannick GROSSETETE présentait ses bandes dessinées humoristiques « 90 minutes » & « Michel ». Et le sculpteur animalier, François POMPON, dont le majestueux taureau orne la place de la ville n’était pas oublié : un ouvrage magnifique, fruit de confrontation du sculpteur Richard ORLINSKI avec les oeuvres de Pompon a été publié après qu’une exposition ait animé la ville l’année dernière. Si vous aimez la sculpture animalière, ne le manquez pour rien au monde : « ORLINSKI / POMPON – LE CHOC DES TITANS » – Photographies de Benjamin CHELLY – Préface Anne-Catherine LOISIER – Textes de Liliane COLAS et Cyril BRULE (éditions Albin Michel).  Je n’ai pas pu résister à la tentation, j’ai acheté ce livre et maintenant, chaque jour, je me réjouis de contempler les photos magnifiques des œuvres de ces deux sculpteurs.                                                                                                                                                                                                                                                                  Je dois dire aussi que le repas que l’on nous a servi à midi était délicieux. Même s’il ne venait pas de chez Loiseau (le célèbre restaurant étoilé situé à côté de la salle des fêtes de Saulieu), tout était fait maison et nous nous sommes régalé. Cela nous a agréablement changé des plateaux-repas insipides qui nous sont trop souvent proposés dans les salons du livre.                                                      Je dois dire que c’est avec plaisir, qu’à l’occasion de ce salon, j’ai retrouvé la Bourgogne où j’ai passé une partie de mon adolescence. Et ceci d’autant plus qu’une de mes voisines de stand était une passionnée de l’écrivain Colette et que nous avons partagé notre passion pour cet auteur. Et le hasard à fait que, mon autre voisine de stand connaissait bien le village du Loiret où j’ai vécu pendant une trentaine d’année avant la mort de mon mari. Et elle y avait rencontré de nombreuses personnes que je connais aussi.                                                                                                                                    Les visiteurs sont venus nombreux durant toute la journée. Mais ils recherchaient surtout des ouvrages sur l’histoire locale et les contes et légendes du Morvan et de la Bourgogne. Même si j’ai échangé agréablement avec certains d’entre eux autour de l’histoire de la forêt d’Orléans, ils n’étaient pas intéressés par mon recueil de nouvelles. C’est la première fois que dans un salon situé en dehors du Loiret, je n’en vends aucun exemplaire. Par contre, « L’Alliance » a rencontré plus de succès auprès de quelques grandes adolescentes séduites par l’image de couverture. L’une d’entre elles, peu argentée, s’est montrée séduite par l’idée de se procurer le livre pour 2,99 euros en e-book.                                                                                                                                                                      Pour cette année, Saulieu était l’avant-dernier salon auquel je participe. Vous pourrez encore me rencontrer à Mons (Belgique) à la fin du mois de novembre. Ensuite je vais faire une pause jusqu’au printemps prochain. En 2019, j’ai décidé de sélectionner moins de salons du livre, mais ceux auxquels je participerai seront sans doute dans des régions de France et de Belgique plus éloignées du Loiret.