Chaintreaux = un salon bien sympathique

Hier, 15 août, j’ai participé au salon du livre de Chaintreaux (77460). Ce fut un salon du livre très sympathique où j’ai eu l’occasion de retrouver de nombreuses connaissances. Et aussi de rencontrer de nouvelles personnes. En particulier Frédéric Ribeyrolle, photographe animalier auquel j’ai pu proposer un projet de livre illustré auquel je pense depuis longtemps avec Bénédicte, l’agricultrice qui exploite la ferme située sur le domaine où j’habite. Il a semblé particulièrement intéressé et j’espère que nous allons pouvoir réaliser ce projet avec lui. J’ai aussi conversé avec intérêt avec ma voisine de stand : Catherine Armessen qui est un médecin qui s’est lancé dans la littérature et publie des ouvrages pour adultes et enfants. Le salon s’accompagnait d’un vide-grenier qui animait toutes les rues du village. Tout cela était très bon enfant et parfaitement organisé. Par contre le public n’était pas au rendez-vous : peu de visiteurs et surtout peu de personnes intéressées par les livres et le dialogue avec les auteurs. Si tous les participants étaient satisfaits par les contacts qu’ils avaient pu avoir avec leurs pairs, ils étaient plutôt désolés de ne pas avoir rencontré leurs lecteurs. C’est dommage compte tenu des efforts que les organisateurs et la municipalité de cette petite commune avaient faits pour monter cette animation. On a eu l’impression que les visiteurs ne comprenaient pas que le but d’une telle manifestation était de rencontrer les auteurs et de dialoguer avec eux pour découvrir leurs ouvrages et leur métier. Ils semblaient craindre de nous parler de peur qu’on ne leur force la mains pour leur vendre nos ouvrages à tout prix. Marie-Jo, une des visiteuses habituelles des salons du livre de la région, a réalisé un reportage photos sur le salon et a tenté en vain d’expliquer aux rares personnes présentes qu’il fallait aller à la rencontre des écrivains et feuilleter les livres. Ce fut hélas un rendez-vous manqué.