HIER A LIVRE PARIS

Hier matin, à Livre Paris, j’ai constaté avec tristesse que, si la plupart des régions de France avaient des stands superbes, la Région Centre-Val de Loire, brillait par son absence. Comme c’est la région où j’habite et dont je connais les éditeurs et les auteurs, cela m’a fait beaucoup de peine. Le CICLIC qui est l’organisme qui s’occupe du livre et du cinéma dans cette région, fait beaucoup de très belles choses pour l’image et le cinéma, mais le livre est le parent pauvre. C’est vraiment très dommage.

Par contre, mon humeur est revenue au beau fixe quand je suis passée sur le stand d’Iggybook. J’ai constaté que « L’Alliance » était exposée et que le livre attirait de nombreux visiteurs qui voulaient l’acheter et posaient des questions sur mon ouvrage. J’ai fait la connaissance de plusieurs auteurs qui recourent aux services de cette société depuis sa création et qui sont très contents de ses services. En particulier, j’ai sympathisé avec Bettina Aykroyd qui a écrit un livre sur le parfum et avec laquelle j’envisage de faire une interview sur RCF Loiret prochainement.

Le stand de la Russie était magnifique. Il y avait aussi cette année des stands consacrés aux jeux inspirés par la littérature SPFF et autre. Ce qui est une innovation intéressante.

A partir de midi, il y avait beaucoup de monde et dans cette foule je n’ai pas pu repérer les blogueuses et les booktubeuses que j’aurais bien aimé rencontrer. Mais je n’ai pas vraiment de regret, car je ne suis pas sûre que dans cette bousculade nous aurions beaucoup pu échanger.

Curieusement, je n’ai pas été tentée d’acheter des livres comme l’année dernière. J’ai juste échangé avec Bettina Aykroyde son livre « Les énigmes du parfum » contre mon recueil de nouvelles « La légion bretonne et autres nouvelles de la forêt d’Orléans ».