IMAGE DE COUVERTURE

Je sais que tous les lecteurs, et surtout toutes les lectrices, attendent avec impatience la parution du roman dérivé (spin-off) de « L’Alliance ». Et bien j’ai le plaisir de vous annoncer que ce sera pour Noël. Je suis en train de procéder à la dernière relecture du texte et aux ultimes corrections. Une chose essentielle qui a retardé la parution de ce roman est le fait que je ne trouvais pas d’image de couverture qui me satisfasse. Comme vous l’avez sans doute vu sur mes réseaux sociaux j’ai tenté de vous faire choisir l’image que vous préfériez entre plusieurs photos dont aucune ne m’emballait vraiment. Je cherchais l’image qui reflète parfaitement l’atmosphère du livre et puis, aussi, je voulais à tout prix une image qui s’harmonise avec celle de la couverture de « L’Alliance ».

Pour trouver l’image adaptée j’ai dû renoncer à l’idée de l’harmoniser avec celle du premier roman. Car finalement j’ai choisi comme vous pouvez le voir ci-dessus, une image d’un style totalement différent. Je pense que c’est parce que je ne voulais pas d’une photo. Je souhaitais aussi la présence en arrière-plan d’une licorne.  Et aussi une atmosphère un peu dramatique et violente qui rende un peu compte des événements du récit. Même si celle-ci est un peu trop moderne par rapport à l’image choisie pour « L’Alliance » je pense qu’elle convient parfaitement.

Il faut aussi que je vous dise que « L’exil des licornes » est un roman assez différent de « L’Alliance ». On y trouve beaucoup moins de magie et de merveilleux. Beaucoup plus de violence aussi. Le récit se situe dans une période antérieure au premier roman, à une époque où, dans ce monde qui a survécu à une épouvantable catastrophe, la société n’est pas encore vraiment réorganisée. Et c’est le plus fort et souvent le plus cruel qui y fait régner sa loi. J’espère cependant que vous ne serez pas déçu(e)s et que vous aimerez autant que les exploits d’Exalte ce second livre qui vous contera la vie d’Iris depuis sa naissance.