C’était samedi et dimanche dernier. Je suis avec Evelyne Dress sur la photo. La date était proche de celle d’Halloween aussi les organisateurs nous avaient demandé de nous déguiser si possible en personnages de nos livres. Le samedi je m’étais habillée en elfe, oreilles comprises. Beaucoup d’entre nous avaient fait l’effort de se costumer car il y avait de nombreux auteurs de fantasy et de romance. Ce qui fait que les habitués des salons de littérature classique étaient, au début au moins, un peu décontenancés. Mais l’ambiance chaleureuse et très girly a bien vite fait fondre la glace et le salon a été l’occasion pour nombre d’entre nous de rencontres sympathique et souvent utiles à nos projets. De plus l’idée de mélanger les stands de livres avec des ateliers d’art ou d’artisanat (peinture, broderie, etc) était excellente et inattendue : elle permettait de faire découvrir nos ouvrages à un public qui n’est pas habitué à fréquenter des salons littéraires. C’est d’ailleurs à mon sens ce qui a fait toute l’originalité de ce salon.
Pour ma part, j’ai fait la connaissance de Carine Riccordi, une photographe avec laquelle j’étais en relation sur FB. J’espère que notre projet de mettre une de ses photos en couverture de mon recueil de nouvelles « La légion bretonne et autres nouvelles de la forêt » aura l’agrément des éditions de l’Ecluse et que nous pourrons le mener à bien.
J’ai également rencontré Sylvie Vavhé-Guy , peintre, qui a eu envie d’illustrer la couverture de « L’exil des licornes ». Nous allons y réfléchir toutes les deux.
Et comme toujours à tous les salons, j’ai acheté des livres. Mais j’ai été très raisonnable : seulement deux !
Je vous les présente :
***Un livre pour enfant que j’ai offert à mon petit voisin de trois ans : Promenade en forêt. C’est une collection pour les tous petits où avec l’aide de maman on peut colorier les images qui illustrent les phrases lues par l’adulte à l’enfant. (Ghislaine et Thierry LAMOTTE – Editions AIRWEY)
***Et pour mes filles un livre d’urban fantasy : « L’air » Tome I « Le refuge des héritiers » d’Alexandra Touzet aux éditions Utoh.