LES MONLUCONNIALES (22 et 23 septembre 2018)

Samedi et dimanche dernier j’étais à Montluçon (03100) pour présenter mes livres au salon du livre qui se déroulait à l’Athanor. J’étais un peu inquiète car ce salon avait été, dans les semaines précédentes, dénigré sur les réseaux sociaux. Et certains de ceux qui en disaient du mal faisaient partie des personnes avec lesquelles je sympathise quand je les rencontre au gré des dédicaces. Il semblerait que l’année dernière les choses se soient mal passées et que les visiteurs n’aient pas été au rendez-vous. En tout cas cette année ce ne fut pas le cas : les visiteurs furent nombreux tant le samedi après-midi que le dimanche dès le matin et jusqu’au soir. Tous les auteurs présents ont bien vendu et étaient contents. Les lecteurs étaient intéressés par les échanges avec les écrivains et venaient manifestement dans l’intention d’acheter quelques livres. J’ai eu des conversations intéressantes avec certains d’entre eux, notamment des bibliothécaires en quête d’ouvrages pour renouveler leur offre.

Et j’ai eu aussi une grande surprise : celle de me trouver nez à nez avec Sandrine Mantin (sur la photo avec moi), une blogueuse qui a été la première a chroniquer « L’Alliance » sur les réseaux sociaux. Je crois qu’elle était aussi surprise que moi quand elle a aperçu le roman sur mon stand et s’est écrié : »Mais je le connais ce livre, on me l’a envoyé et je l’ai adoré ! ». En l’entendant j’étais un peu perdu car si je savais son nom je n’avais aucune idée de son apparence. Nous nous sommes expliquées en riant et nous avons fait connaissance. S’en est suivi un long bavardage qui nous a rendues très joyeuses toutes deux.

J’ai été bien étonnée également de voir plusieurs personnes s’attarder sur mon stand et me demander si je participerai au salon du livre d’Orléans. Elles ont fini par me dire qu’elles venaient du Loiret et qu’elles avaient l’intention d’organiser dans leur village un salon du livre au printemps prochain. Elles ne savaient comment s’y prendre pour trouver des auteurs locaux à inviter. Je les ai bien sûr orientées vers le catalogue des éditions de l’Ecluse qui en comprend beaucoup. Et je leur ai conseillé de contacter l’éditeur pour contacter les auteurs qui les intéresseront.

Si la plupart des visiteurs étaient satisfaits, certains se sont plaints du fait qu’il n’y avait pas suffisamment de variété dans les genres littéraires présentés au salon. Il est vrai que la grande majorité des stands étaient dédiés aux littératures de l’imaginaire du fait que les éditions Rebelle qui organisaient cette manifestation s’en sont fait une spécialité. Et qu’elles avaient invité des éditeurs spécialisés eux aussi dans ce style de roman. Il fallait être un peu curieux et aimer fouiller pour trouver également de la romance, du thriller ou de l’histoire locale. Peut-être l’année prochaine les organisateurs devront-il veiller à proposer une plus grande diversité de livres. En tout cas merci à eux pour ce beau salon qui m’a permis de faire de belles rencontres.